Guinée équatoriale : une nouvelle occasion pour Teodoro Obiang Mbasogo de continuer à tirer pleinement parti de la richesse du pays.

équatoriale
La campagne électorale en Guinée équatoriale vient de sachever le vendredi 18 novembre. Les citoyens de la Guinée équatoriale seront appelés aux urnes le dimanche 20 novembre pour les élections présidentielles, législatives et municipales. Comme à laccoutumée, le président sortant, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a déjà garanti son nouveau poste de président pour un sixième mandat, avant même le début des élections

À 80 ans, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo brigue un sixième mandat de 7 ans à l’élection présidentielle du 20 novembre (accompagnée de législatives, sénatoriales et municipales). Il dirige le pays d’une main de fer depuis plus de 43 ans, détenant ainsi le record mondial de longévité au pouvoir pour un chef d’État encore vivant, hors monarchies.

En septembre 2022, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a aboli la peine de mort mais son régime est régulièrement accusé par les ONG internationales et des capitales occidentales de bafouer les droits humains.

Depuis son accession au pouvoir, il affirme avoir déjoué au moins dix tentatives de coup d’État ou d’assassinat, auxquelles il a répondu par une répression implacable. Un rapport d’Amnesty International a dénoncé en août détentions arbitraires, tortures et « disparitions forcées » de jeunes hommes, sous couvert de lutte contre la criminalité.

D’un autre côté, cacao, café et bois ont longtemps été les principales exportations du pays, jusqu’à la découverte dans les années 1990 d’importantes quantités de brut, qui en ont fait le troisième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne, derrière le Nigeria et l’Angola. Plusieurs compagnies pétrolières ou para-pétrolières, en majorité américaines, se sont installées depuis 1992. D’importantes réserves de gaz ont ensuite été découvertes.

Mais la chute des revenus des hydrocarbures depuis 2014 et la pandémie de Covid-19 ont rendu le pays encore plus dépendant de l’aide et des financements extérieurs.

Troisième pays le plus riche d’Afrique subsaharienne en PIB par habitant en 2021 selon la Banque mondiale, l’essentiel de sa richesse reste concentrée dans les mains de quelques familles : en l’absence de données récentes sur le pays, l’institution de Bretton Woods estimait en 2006 que près de 80 % de la population vivait en dessous du seuil de pauvreté (moins de 1,9 dollar par jour par habitant).

Son PIB par habitant est passé de 21 711 dollars en 2012 à 8 462 dollars en 2021, selon la Banque Mondiale. L’espérance de vie stagne en dessous de 60 ans.

La Guinée équatoriale est souvent dénoncée pour l’ampleur de la corruption qui s’y pratique. Le pays est classé 172e sur 180 en la matière par Transparency International (2021).

Le 10 février 2020, l’un des fils du président, Teodoro Obiang Nguema Mangue surnommé Teodorin, a été condamné en appel à Paris à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d’euros d’amende pour s’être frauduleusement constitué en France un luxueux patrimoine. Son pourvoi en cassation a été rejeté l’année suivante.

En juillet 2021, le Royaume-Uni a pour sa part imposé des sanctions à Teodorin (nommé par son père vice-président en 2016) pour le « détournement de fonds publics » et des pots-de-vin lui ayant permis de financer un train de vie somptueux.

Ornella 

close

Ne manquez pas nos actualités!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This