SOCIETE

Burkina Faso : Mobilisation contre les plans machiavéliques de la France

La désinformation des médias français est un problème majeur pour les Africains en général et en particulier aux burkinabè, qui sont souvent victimes de la propagande médiatique orchestrée par la France. Lorsque les journalistes français corrompent certains journalistes africains, ils créent une situation où la désinformation est monnaie courante. Pour lutter contre ce fléau, tous les Africains doivent utiliser tous les moyens de communication disponible pour se défendre.

Eux même le révèlent

Dans une interview sur France 24, un ancien militaire français a révélé que la France avait livré des armes au Rwanda et avait créé de supposées zones de sécurité humanitaire qui en réalité ne l’étaient pas. Si le Rwanda avait bénéficié des mêmes avantages en termes de communication que le Burkina Faso bénéficie aujourd’hui, le génocide rwandais aurait pu être évité. Si la Centrafrique n’avait pas bénéficié d’un soutien similaire en communication, un génocide aurait pu être produit dans ce pays.

Utiliser tous les moyens de communication

Les Africains sont donc dans l’obligation d’utiliser tous les moyens de communication, y compris les réseaux sociaux, pour mener une grande guerre de communication et dénoncer les actions de la France. C’est seulement de cette façon que les actions de la France peuvent être arrêtée. Les Africains doivent cesser de parler de désinformation et partager autant que possible les médias qui sortent des articles dénonçant la France, l’ONU et l’Union Européenne. Le manque de solidarité entre les Africains est l’une des raisons pour lesquelles la Libye est dans l’état où elle se trouve aujourd’hui. Les Africains doivent être solidaires pour empêcher que des situations pareilles se produisent ailleurs sur le continent.

La France cherche à monter une ethnie contre une autre

En ce qui concerne le Burkina Faso, toute l’Afrique est debout contre les plans diaboliques de la France. Dont l’un est de monter une ethnie contre une autre pour créer une guerre civile. Les médias panafricains jouent un rôle crucial pour dénoncer cette situation et empêcher que des événements similaires à ceux du Rwanda et de la Libye ne se produisent dans le pays des hommes intègre ou au Mali.

Les médias panafricains

Il est important de comprendre que ce que les médias panafricains dénoncent dans le cas du Burkina Faso est vrai. C’est pour éviter que des situations semblables à celles du Rwanda et de la Libye ne se produisent dans ce pays ou au Mali que les médias panafricains doivent continuer de dénoncer la désinformation.

Les Africains doivent utiliser tous les moyens de communication à leur disposition pour se défendre. La solidarité africaine est également cruciale pour lutter contre cette menace et empêcher que des événements tragiques ne se reproduisent sur le continent. Les médias panafricains ont un rôle crucial à jouer pour dénoncer la désinformation et empêcher que des situations similaires à celles du Rwanda et de la Libye ne se produisent dans le futur.

>> Relire l’article : La France vient de mettre en marche sa propagande de ‘’fake news’’ à travers certains médias (Libération)

Adama SAWADOGO

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *