Burkina-Faso : le peuple derrière le capitaine Ibrahim Traoré, plus de Coup d’État jusqu’à la fin !

Coup d’État

Des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux burkinabè depuis le lundi 28 novembre 2022, font état d’un énième Coup d’État, cette fois sur le nouvel homme fort du Burkina-Faso, le capitaine Ibrahim Traoré. D’après ces rumeurs, le présumé nouveau putschiste serait un grand opérateur économique du pays. À cet effet, des jeunes burkinabè se sont mobilisés et se sont regroupés à la place de nation de Ouagadougou pour défendre leur Président favori, le Capitaine Ibrahim Traoré, et dire « non » à un nouveau « coup d’Etat » au Faso.

Pendant que le gouvernement se déchaine pour apporter la paix et la sécurité nationale au Faso, certains individus mal intentionnés s’organisent pour mettre la peur au ventre à la population. Suite à la prise de pouvoir du Capitaine Ibrahim Traoré, diverses voix faisaient état de dissensions au sein de l’armée burkinabè. Le Président Ibrahim Traoré l’a lui-même avoué au cours d’une rencontre avec les hommes politiques, il y a quelques jours.

Effectivement, dans la nuit de ce lundi 28 novembre, Ouagadougou, la capitale du Burkina-Faso, était en ébullition. En effet, des manifestants ont pris d’assaut certaines artères de la ville de Ouagadougou pour apporter leur soutien au Président de la transition, suite à des rumeurs de Coup d’État. La mobilisation s’est poursuivie ce mardi 29 novembre 2022.

Les manifestants ont expliqué leur regroupement spontané à cause d’informations qui circulent, et qui font état d’une tentative de déstabilisation du régime Traoré. Selon nos sources à Ouaga, l’affluence ne cesse de croître à la place de la nation où les manifestants arborent des effigies du capitaine Ibrahim Traoré.

D’ailleurs, l’un des manifestants a soutenu que leur présence à la place de la Nation, vise non seulement, à dissuader les détracteurs du capitaine Ibrahim Traoré, mais aussi à dire au Président de la transition qu’ils sont mobilisés derrière lui.

Pour l’heure, les autorités burkinabè n’ont pas encore réagi à ces rumeurs, de même qu’à cette mobilisation de soutien au Président Ibrahim Traoré.

Kanlé A.

close

Ne manquez pas nos actualités!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This