ECONOMIE

Maroc : Casablance, capitale du business dans une avenir proche?

Classé 53e en 2019 – soit un bond de sept places en un an –, le Maroc vise en 2020 le top 50 mondial du classement « Doing Business » de la Banque mondiale. Et pour cela, le pays ne ménage aucun effort pour atteindre cet objectif qui passe aussi par Casablanca, qui est une ville en chantier, à ciel ouvert.

Casablanca et ses 4,3 millions d’habitants. Locomotive de l’économie marocaine, avec plus de 30 % du PIB et 55 % des unités productives du pays, la région de Casablanca-Settat peut définitivement faire mieux.

En réalité, la transformation de Casablanca en hub financier international exige d’abord et avant tout des infrastructures et des services de base qui répondent aux normes mondiales. 

En outre, elle requiert « la consolidation des règles de bonne gouvernance, la mise en place d’un cadre juridique approprié, la formation de ressources humaines hautement qualifiées et l’adoption de techniques et de méthodes de gestion modernes » avait affirmé Mohammed VI.

D’après le Plan de Développement du Grand Casablanca (PDGC 2015-2020), Casablanca est depuis cinq ans un immense chantier à ciel ouvert, et les responsables de la métropole se disent confiants sur la réalisation des promesses.

Enfin, une nouvelle structure de la promotion de l’investissement, WeCasablanca Invest, a été portée par le Centre régional d’investissement depuis 2019. L’exécution du plan a été confiée au conseil de la ville, dirigé par le Parti de la justice et du développement (PJD).

Jules FONDO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *