SECURITE

Burkina Faso/Lutte antiterroriste : Un an après, la peur a gagné le camp des expansionnistes

Les burkinabè sont aujourd’hui fier de leurs autorités de la Transition. Le dévouement et la détermination de ces dernières dans la lutte antiterroriste se paye depuis des mois déjà. A peine un an, les résultats engrangés sont incomparables à près de 8 ans de soi-disant lutte de certains.

Même si certains aigris et impérialistes tente de discréditer et de minimiser le travail remarquable abattu par le capitaine Ibrahim TRAORE, ses collaborateurs et les vaillants combattants, ils ne pourront en aucun cas, effacer dans l’esprit du peuple burkinabè, les impacts positifs de la lutte qu’il connait a connu à ce jour.

Sécurité dans la région de l'Est : Le Capitaine Ibrahim TRAORE exhorte les  forces combattantes à changer de paradigme

Ces individus qui continuent de balayer du révère de la main les efforts considérables de la transition d’Ibrahim TRAORE, ne sont que des envieux, des aigris et des perdants. Pas plus qu’aujourd’hui, 02 septembre, l’un des médias instrumentalisés par les impérialistes occidentaux a tenté encore une fois de pointer du doigt le dévouement des vaillants et dignes fils du Burkina.

Nous faisons allusion à l’article déprécié de la Radio France Internationale (RFI), intitulé « Burkina Faso : un an après le deuxième putsch, les attaques de groupes armés n’ont pas régressé ». Le paradoxe, c’est qu’il reconnait dans ce même article, que le nombre d’attaques des djihadistes ont diminué « Si les attaques ont été un peu moins fréquentes, 1 700 tout de même entre janvier et août de cette année, contre 2 500 sur la même période l’an dernier »

Mais il s’est attelé à comparer les chiffres trafiqués de victimes de ces deux périodes, juste pour mettre à la poubelle les efforts du capitaine Ibrahim TRAORE. Les vraies données se trouves avec ceux qui mènent la lutte et non chez les observateurs à distance.

En un an, l’armée burkinabè est mieux équipée ; en un an, le nombre du personnel militaire a augmenté ; en un an, des milliers de terroristes ont été neutralisés ; en un an, des Zones autrefois assiégées par les groupes djihadistes ont été libérées ; en un an, des milliers de déplacés ont regagné leurs localités.

Burkina Faso : Effort de guerre, le capitaine Traoré présente de nouvelles  acquisitions d'armes et visite des unités combattantes - KOACI

SNC 2023 : un accueil triomphal pour le président Ibrahim Traoré à Bobo  Dioulasso - Libre info

En tout cas, vue ces résultats palpables et les mécanismes mis en place pour la suite du combat, la peur ne peut que passer du burkinabè aux terroristes et à leurs patrons. C’est ce qui se passe actuellement dans le camp de l’ennemi du Burkina Faso.

Ce n’est que le début, la lutte continue et la victoire sera celle des burkinabè et des africains conscients, toujours debout, pour se défendre et protéger leurs intérêts contre les voleurs et les pilleurs.

Coulibaly Kondé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *